Santé

Kawasaki : un test pour identifier les enfants à risque

Le mois dernier, des chercheurs anglais ont mis en évidence un lien entre l’épidémie de coronavirus et certains cas graves – chez l’enfant – d’inflammation aiguë proches de la maladie de Kawasaki. Des scientifiques travaillent sur le développement d’un test permettant de prédire l’apparition de cas graves grâce à des marqueurs sanguins. 

Depuis la fin du mois d’avril, les médecins alertent sur l’augmentation du nombre de cas d’enfants atteints de symptômes vasculaires liés à un emballement du système immunitaire, ressemblant à la maladie de Kawasaki. En France, plus de 135 enfants ont contracté une forme proche de la maladie de Kawasaki suite à une infection au coronavirus COVID-19, un petit garçon de 9 ans est décédé la semaine dernière.

Un test sanguin

Les symptômes, proches de ceux de la maladie de Kawasaki et du  syndrome du choc toxique sont une forte fièvre, des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque. Selon les médecins, la plupart des enfants touchés n’avaient pas d’antécédents médicaux. Mais les chercheurs de l’Imperial College London ont découvert l’existence de marqueurs spécifiques dans leur sang pouvant laisser présager qu’un test sanguin permettrait de prédire le risque de défaillances cardiaques.

Des infos supplémentaires sur Doctissimo : https://www.doctissimo.fr/sante/news/kawasaki-coronavirus-test

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s