Notre métier, Santé

La vérité et les vrais chiffres sur la reprise de l’école

Une enquête* du SNUipp-FSU a pu établir une photographie des conditions de la reprise. Des modalités d’organisations pas vraiment raccord avec la communication de la rue de Grenelle. Seules 70% des écoles ont été réouvertes dans la semaine du 11 mai, sans bénéficier pour près de la moitié des équipes d’un deuxième jour de prérentrée pourtant prévu par le ministère.

*Réalisée en ligne auprès de 9 813 écoles à la veille de la reprise, l’enquête montre que près de 30 % des écoles ne sont pas rouvertes cette semaine. Des ouvertures prévues pour les semaines à venir même si pour 12% d’entre elles, aucune date n’est encore arrêtée. Les équipes ont bien souvent imposé de rester en dessous de la norme ministérielle préconisée de 15 élèves et les activités « parallèles » vantées par le ministre ne sont au final mises en place que par moins d’une commune sur cinq… essentiellement de la garderie.

Les conseils d’école, rassemblant enseignants, délégués des parents et représentant de la commune, ne se sont réunis que pour seulement 19% des écoles, et 1/5 d’entre eux n’ont pas validé les modalités d’organisation retenues.
Il est prévu d’en tenir un prochainement pour 16% des écoles tandis que ce n’est pas prévu pour 65% des écoles alors que selon la circulaire du 4 mai 2020, le conseil d’école doit être informé des modalités d’organisation de la « reprise ».

Plus de 13% des organisations retenues ne sont pas conformes au protocole sanitaire conduisant à de premiers dépôts de procédure d’alerte, qui pourraient monter en puissance si rien n’est fait pour mettre en conformité ces écoles.

Pour les écoles ouvrant cette semaine, près de la moitié des équipes enseignantes n’ont pas profité du second jour de pré-rentrée pourtant prévu par le ministère.

Les élèves accueillis sont essentiellement des grande section, CP et CM2 comme le préconise le ministère.
La norme de 15 élèves retenue par le ministère n’a pas été suivie sur le terrain où la réalité et le respect de la distanciation physique ont conduit à limiter la taille des groupes accueillis très majoritairement de 5 à 10 élèves. Tout de même ces groupes dépassent les 10 élèves pour 20% d’entre eux.

L’annonce ministérielle sur les 4 temps de l’accueil des enfants reste à l’état d’annonce. Seulement 18% des communes mettent en place des activités en parallèle de l’école. Celles-ci sont très majoritairement, 62%, de la garderie.

Près de 2/3 des enseignants, bien qu’ils ne doivent pas cumuler les deux activités, assureront à la fois l’accueil des élèves en présentiel et poursuivront en même temps les activités à distance pour les autres élèves de leur classe.

« Mon école a rouvert, mardi 12. L’envie de partager, d’échanger, de se rapprocher, est tangible. La distance physique ne peut être respectée en permanence : on explique, on rappelle, on répète, mais, admettons-le, ça ne marche pas vraiment… (et ils ne sont pas nombreux !) Il ne va pas être facile pour eux, pour nous, de vivre dans « une école où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble »… mais en gardant la distance ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s